Mal de dos

1 – Mal de dos et fasciathérapie
2 – Rééducation sensorielle et mal de dos
3 – Scoliose et fasciathérapie

1 – Mal de dos et fasciathérapie

La mal de dos : dorsalgie, lumbago, lombalgie, sciatique, douleurs sacro-iliaque

 Un Français sur quatre souffre du mal de dos. Un mal de dos est le résultat de nombreuses années de traumatismes répétés, de mauvaises positions au travail, de gestes répétitifs, de port de charges lourdes, de chutes, d’antécédents traumatiques, de faux mouvement etc…Le mal de dos nous guette en toutes circonstances et peut aussi se déclarer lors d’états de stress aigus ou chroniques…

Les douleurs dorsalgiques, très courantes, sont accompagnées de douleurs aigües « sensations des coups de couteau » entre les omoplates. A ce niveau, ces douleurs peuvent engendrer des palpitations cardiaques, des oppressions thoraciques et sont très fatigantes, voire même invalidantes…

 

 

Traitement des douleurs dorsales

 

D’autres douleurs sont localisées au niveau lombaire comme celles ressenties lors d’une crise de lombalgie aiguë. La douleur intense et la raideur empêche tout mouvement et impose l’immobilité, c’est que l’on appelle en langage courant : « le tour de reins »…

 Les lombalgies chroniques, quant à elles, installées depuis plus de trois mois, entrainent des douleurs permanentes.

Dans 90% des cas, la recherche des causes de la douleur se révèle négative.

Dans les 10% restants, l’examen médical peut déceler la lésion d’un muscle par torsion, une dégénérescence discale ou une hernie discale, de l’arthrose ou de l’arthrite. Certains problèmes viscéraux gynécologiques, ou du petit bassin, peuvent aussi retentir sur les lombaires et créer des douleurs irradiantes dans le bas du dos.

 

Certaines douleurs sont localisées dans les articulations sacro-iliaques, peuvent être très douloureuses et limiter la marche.

 

La douleur sciatique suit un trajet précis sur le côté externe de la cuisse et descend parfois jusqu’au pied.

Les causes peuvent en être des contractures dans les muscles fessiers (muscles piriformes), ou des tensions des muscles profonds du bassin et de la hanche (muscles psoas-iliaques)

Une autre origine de la sciatique est la hernie discale : le disque intervertébral fait une saillie dans le canal rachidien et qui vient compresser un nerf.

 

La fasciathérapie est efficace sur tout ces types de douleurs : dorsalgie, lumbago, lombalgie, sciatique.

Que se soit pour la dorsalgie, le lumbago, la lombalgie ou la sciatique, le fasciathérapeute va identifier le ou les fascias en cause. Son action manuelle douce, profonde et précise va redonner de la souplesse aux tissus, diminuer la douleur et permettre une préservation des plans de glissement des structures (aponévroses/muscles/fascias/ os) garant de l’harmonie du geste, du mouvement et de la régulation  posturale.

La fasciathérapie permet le relâchement de certains muscles trop tendus, trop crispés, trop serrés qui viennent bloquer les articulations.

Elle redonne aux muscles atones une meilleure tonicité. En rééquilibrant le tonus, la fasciathérapie stimule les ressources physiques et aide à la disparition de la fatigue et de la souffrance.

La  gymnastique sensorielle va prolonger l’action de la fasciathérapie en proposant aux patient des exercices à faire chez lui dans un objectif curatif mais aussi préventif…

2- Rééducation sensorielle et mal de dos

Le mal de dos est considéré comme « la maladie du siècle », le nombre de personne souffrant du dos ne cesse de croître…

Les mouvements proposés sont simples, lents et progressifs. Les mouvements de stabilisation sont effectués dans les trois plans de l’espace, la latéralité (droite/gauche), la verticalité (haut/bas) et l’avant/arrière. Les enchaînements entre mouvements circulaires et mouvements linéaires lèvent les blocages et complètent la coordination globale fonctionnelle de la colonne.

L’entraînement proprioceptif (entraînement du futur pour les personne atteintes de mal de dos) et l’enrichissement perceptif qui en découle est préventif et protecteur. Cette éducation sensorielle augmente la stabilité et la mobilité en même temps, et invite fortement le patient à se prendre en charge à travers le déploiement actif des potentialités perceptives kinesthésiques favorisant une certaine autonomie dans la gestion de la douleur et du geste.

3- Scoliose et fasciathérapie

Déviation de la colonne vertébrale dans le sens latéral, la scoliose est une pathologie qui se développe le plus classiquement à la période pré pubertaire. A prédominance féminine très marquée, 9 enfants sur 10 qui ont une scoliose sont de sexe féminin. A l’opposé la cyphose qui est une déviation dans l’axe antéro postérieur est à très grande prédominance masculine. La scoliose est souvent dite idiopathique, ce qui signifie que l’on ne sait pas trouver son origine.

Une part psychologique, lié à la difficulté pour cet enfant de vivre les transformations de son corps, est souvent mise en avant.

Le traitement débutera par un travail manuel d’écoute de la colonne et en particulier de la charnière dorso-lombaire avec la nécessité de détendre les fascias qui entoure les reins mais aussi dans la fosse iliaque et également tout le long de la colonne.Il est important de remettre dans chaque vertèbre puis dans chaque segment vertébral les potentialités de flexion antéro postérieur, d’inclinaison latérale, de rotation selon les principes de la biomécanique sensorielle.

Une fois  cette libération manuelle bien intégrée, une part gestuelle active que la jeune fille pourra reproduire à domicile lui sera enseigné. Un travail dans la lenteur sensorielle suivant les trois plans de l’espace d’abord en linéarité puis très rapidement dans les circularités débutera cet apprentissage. Une fois cette étape acquise nous aborderons la partie très spécifique à ces distorsions qui est le travail de reptation. Celui-ci consiste, en position assise à amener l’enfant à prendre conscience dans un mouvement d’enroulement et déroulement de la perte de linéarité de son mouvement et comment par les exercices précédents on peut l ‘amener à retrouver et réinscrire dans son schéma corporel ses axes.

Ecrire un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud